jeudi 30 juin 2016

Correspondance 14-18 – Fond de tiroir

Nantes 02/09/69
Très chers tous,
Je viens vous remercier petits et grands de vos belles cartes que vous avez eu la bonté de m’envoyer des diverses contrée où vous êtes passés. J’ai reçu la dernière ce matin de Maryvonne d’Angleterre.
Merci à tous, mais pas à Mémé qui avait promis de m’écrire et qui depuis deux semaines demain, n’a pas donné signe de vie.
Faut pas désespérer, je la verrais sans doute un de ces jours.
La carte que je vous envoie est un fond de tiroir restant de 14-18… J’en ai d’autres.
Bonnes bises à tous,
Mila



Une fois n’est pas coutume dans cette série d’articles, ce n’est pas une carte écrite pendant la guerre, même si le visuel pouvait laisser penser le contraire. Ce courrier a été envoyé en septembre 1969 par une personne qui semble apprécier énormément l’échange de courrier et de cartes postales. On imagine très bien une jeune collectionneuse. Le texte est sans grand intérêt, même s’il est un peu amusant, et la dernière phrase nous renseigne, cette carte est un fond de tiroir datant de la première guerre mondiale !
Le visuel nous ramène en 1915, à Reims, pendant le conflit, 54 années avant l’expédition de cette carte. Ce cliché Lavergne, édité par L.L. nous laisse encore une fois découvrir le martyr de la ville de Reims. La photo est prise rue de l’Université, à l’angle de la rue des Cordeliers et du Cardinal de Lorraine… Un angle de rue qui n’existe plus aujourd’hui, depuis le percement après-guerre, de la rue Voltaire croisant le Cours Anatole France.

Ci-dessous, une carte postale datant de 1903. Le cliché est pris dans le même axe que celui de la carte postale ci-dessus. Les guerre n’a pas encore apporté son funeste tribut. Sur la gauche le Lycée de Jeunes Filles.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire